(Crédit: capture d'écran)

Georges Bensoussan sur Radio J: « L’apartheid ne correspond en rien à la situation israélienne d’aujourd’hui »

L’historien français spécialiste d’histoire culturelle de l’Europe des XIXe et XXe siècle et en particulier des mondes juifs, Georges Bensoussan, était l’invité de Laurence Kahn ce vendredi matin sur Radio J dans le Morning. Il est revenu sur la tribune du 27 juillet du quotidien Libération intitulée « Pour que 2021 soit l’année de fin de l’apartheid en Israël ». Une tribune à laquelle a répondu Georges Bensoussan dans le journal Tribune Juive.

« L’apartheid ne correspond en rien à la situation israélienne d’aujourd’hui : Israël c’est 80% de juifs 20% d’arabes, on est pas dans une situation d’une minorité qui exerce un pouvoir sur une majorité », a déclaré l’historien auteur de « l’Alliance Israélite Universelle 1860-2020: Juifs d’Orient, Lumières d’Occident », paru chez Albin Michel.

« La vraie question est : pourquoi les signataires de cette tribune se servent-ils de la notion d’apartheid, pourquoi la détournent-ils de son sens. Pour essentialiser, pour le diaboliser et mettre au banc des nations l’État hébreu c’est en fait un texte qui appelle à la destruction pure et simple d’Israël en tant qu’État juif », a ajouté Georges Bensoussan.

« Les signataires de cette tribune de Libération ont-ils bien conscience que ce texte appel à la destruction d’un État, et ont-ils conscience de ce que signifie la destruction de l’Etat d’Israel sinon un appel feutré à un massacre généralisé? Il est important de faire attention à ce type de tribune qui va se répéter à l’avenir parce que la situation d’Israel est en train de s’enkyster vers un Etat unique qui va donner prétexte à mettre l’Etat hébreux au banc des Nations »

Gabriel Attal