(Crédit: bureau du porte-parole d'Ichilov)

90% des patients traités avec un nouveau médicament israélien guéris en 5 jours

93% des 90 patients atteints de coronavirus grave traités dans plusieurs hôpitaux grecs avec un nouveau médicament développé par une équipe du centre médical Sourasky de Tel Aviv dans le cadre de l’essai de phase II du traitement sont sortis en cinq jours ou moins. L’essai de phase II a confirmé les résultats de la phase I, qui a été menée en Israël l’hiver dernier et a vu 29 des 30 patients dans un état modéré à grave se rétablir en quelques jours. « L’objectif principal de cette étude était de vérifier que le médicament est sûr », a déclaré le professeur Nadir Arber. « A ce jour, nous n’avons enregistré aucun effet secondaire significatif chez aucun patient des deux groupes. » L’essai a été mené à Athènes parce qu’Israël n’avait pas suffisamment de patients pertinents. Le chercheur principal était le commissaire grec aux coronavirus, le professeur Sotiris Tsiodras.

Arber et son équipe, dont le Dr Shiran Shapira, ont développé le médicament à partir d’une molécule que le professeur étudie depuis 25 ans appelée CD24, qui est naturellement présente dans le corps. « Il est important de se rappeler que 19 des 20 patients atteints de la Covid-19 n’ont besoin d’aucune thérapie », a affirmé Arber. 

Gabriel Attal