La Radio Juive

L’OMS appelle à l’arrêt des rappels contre la Covid-19 jusqu’à ce que les pays les plus pauvres puissent vacciner

(Crédit: Twitter)

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé ce mercredi à un moratoire sur les injections de rappel du vaccin contre le coronavirus jusqu’à au moins la fin septembre pour remédier à l’inégalité drastique dans la distribution des doses entre les pays riches et pauvres.

Israël, la Russie et la Hongrie ont déjà commencé à fournir des troisièmes doses de rappel à de larges pans de leurs populations, tandis que l’Allemagne et la France ont annoncé qu’elles le feraient à partir du 1er septembre. D’autres pays, dont les États-Unis et la Grande-Bretagne, envisagent de le faire en le sillage de l’émergence de la variante Delta hautement transmissible.

Lors d’une conférence de presse, le chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé les pays et les entreprises contrôlant l’approvisionnement en doses à changer de vitesse et à assurer davantage de vaccins aux États les moins riches.

« Je comprends le souci de tous les gouvernements de protéger leur peuple de la variante Delta », a affirmé Tedros. « Mais nous ne pouvons pas accepter que les pays qui ont déjà utilisé la majeure partie de l’offre mondiale de vaccins en utilisent encore plus, alors que les personnes les plus vulnérables du monde restent sans protection. Nous avons besoin d’un renversement urgent, de la majorité des vaccins destinés aux pays à revenu élevé, à la majorité destinée aux pays à faible revenu. »

Plus de 4,25 milliards de doses de vaccins contre le coronavirus ont désormais été administrées dans le monde, selon un décompte de l’AFP.

Gabriel Attal

LE 04-08-21 - 17:45