(Crédit: capture d'écran Facebook)

Le parti Nouvel Espoir soumet un projet de loi interdisant une personne mise en examen d’être Premier ministre

Des membres du parti Nouvel espoir de Gideon Sa’ar ont déclaré mardi qu’ils avaient soumis une proposition de projet de loi qui empêcherait une personne mise en examen de devenir Premier ministre. La députée Michal Shir a affirmé qu’elle avait soumis le projet de loi d’initiative parlementaire « pour rectifier la situation absurde » dans laquelle une personne inculpée peut exercer les fonctions de Premier ministre tout en étant empêchée d’occuper d’autres fonctions publiques. Dans l’état actuel des choses, les personnes mises en examen ne peuvent pas devenir ministre mais peuvent être Premier ministre. Shir a nié que la législation visait personnellement le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu, qui est jugé pour corruption.

Le projet de loi de grande envergure mené par Shir stipule que si une personne est inculpée alors qu’elle est Premier ministre, elle doit démissionner dans les 30 jours. « Ce n’est pas du tout une loi personnelle. Il ne vise pas une seule personne. C’est une loi pour empêcher les considérations personnelles d’un individu d’entrer dans le processus de prise de décision », a lancé Shir à Channel 12. Selon la chaîne de télévision israélienne, le projet de loi a le soutien de tous les membres de la formation Nouvel Espoir.

Gabriel Attal