(Crédit: DR)

Le Liban commémore l’explosion du port de Beyrouth, 1 an après

Le Liban marque ce mercredi le premier anniversaire de l’explosion du port de Beyrouth, les habitants exprimant leur colère et leur tristesse dans une ville où beaucoup sont toujours en deuil et demandent justice. L’explosion avait fait 218 morts et 6 500 blessés. Un an après l’explosion, causée par une énorme quantité de nitrate d’ammonium stocké de manière dangereuse dans le port pendant des années, aucun haut responsable n’a été tenu responsable, exaspérant de nombreux Libanais alors que leur pays souffre d’un effondrement financier paralysant. L’enquête libanaise sur l’explosion est au point mort, les demandes d’interrogatoire de hauts responsables politiques et d’anciens responsables ayant été refusées. Il s’agissait de l’une des plus grandes explosions non nucléaires jamais enregistrées, elle a été ressentie à Chypre, à plus de 240 km.

Ce mercredi, le président français, Emmanuel Macron, cherchera à lever plus de 350 millions de dollars d’aide au Liban lors d’une conférence des donateurs. Le chef de l’Etat réunit les principaux acteurs de la communauté internationale, pour apporter une nouvelle aide d’urgence aux Libanais et faire pression sur les responsables de l’impasse politique. La conférence internationale réunira les représentants d’une quarantaine d’Etats et d’organisations internationales à partir de 12h (heure de Paris), à distance.

Gabriel Attal