(Crédit: MarineTraffic.com)

Des pirates ont quitté un bateau au large des Emirats Arabes Unis, fin de l’incident

La marine britannique a déclaré que les pirates de l’air qui avaient embarqué à bord d’un navire au large des côtes des Émirats arabes unis dans le golfe d’Oman ont quitté le navire ciblé, sans plus de précisions. Les opérations commerciales maritimes de l’armée britannique au Royaume-Uni avaient mis en garde contre un « détournement potentiel » dans des circonstances peu claires en cours dans la nuit du mardi 3 au mercredi 4 août. Le groupe a signalé que « l’incident [est] terminé ». Il n’a pas fourni plus de détails. Selon l’ agence de presse Reuters , qui a cité deux sources de sécurité maritime, les forces soutenues par l’Iran auraient saisi le pétrolier.

L’autorité maritime Lloyd’s List et la société de renseignement maritime Dryad Global avaient toutes deux identifié le navire saisi comme étant le pétrolier Asphalt Princess battant pavillon panaméen. Le navire se dirigeait vers l’Iran sous le contrôle d’hommes armés avec des opérations navales britanniques et américaines surveillant la situation, a affirmé Lloyd’s List. Mardi soir, au moins six navires au large des côtes des Émirats arabes unis ont diffusé des avertissements indiquant qu’ils avaient perdu le contrôle de leur direction dans des circonstances peu claires.

L’incident est survenu alors que des tensions accrues sont observées entre l’Iran et l’Occident au sujet de l’accord nucléaire et au milieu de tensions dans le Golfe. Les États-Unis, le Royaume-Uni et Israël ont accusé l’Iran d’une attaque de drone contre un pétrolier au large des côtes d’Oman qui a fait deux morts jeudi dernier. L’Iran a nié toute implication.

Gabriel Attal