(Crédit: DR)

Le grand rabbinat déclare qu’il ne coopérera pas avec les réformes de la cacherout du gouvernement

Le Grand Rabbinat a déclaré qu’il ne coopérerait pas avec les réformes proposées par le gouvernement  pour le système de supervision de la cacherout, les qualifiant de « dangereuses » et de « destruction de la cacherout et du Judaïsme en Israël ». Suite à une réunion des rabbins du Conseil du Grand Rabbinat lundi, la branche exécutive de l’organisation, l’organe a rendu une décision déclarant que tout rabbin utilisant les réformes proposées violerait la loi juive et aaffirmé qu’il n’accepterait pas les préceptes des services religieux du ministère sur la question. La décision a été signée par le chef du conseil, le rabbin en chef Yitzhak Yosef et les 11 autres membres du conseil, tandis que le rabbin en chef David Yosef a applaudi la décision. Le ministre des Services religieux Matan Kahana n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire. 

Le mois dernier, le ministre des Services religieux Matan Kahana a annoncé un programme de réforme qui permettrait à des autorités indépendantes de la cacherout dirigées par un grand rabbin qualifié de superviser la cacheroute, le grand rabbinat établissant des normes et fonctionnant comme un régulateur, notamment en exploitant une autorité d’inspection pour superviser le travail des autorités indépendantes de la cacherout. De plus, si des autorités indépendantes cherchent à opérer selon des normes alternatives, un grand rabbin municipal ainsi que deux autres rabbins qualifiés pour servir en tant que grands rabbins municipaux, pourraient établir leur propre autorité de cacherout selon leurs propres directives, qui seraient toujours soumises à l’inspection du grand rabbinat. autorité. Ces mesures aboliraient le monopole du Grand Rabbinat sur les licences de cacherout, qui a été décrit par les rapports du contrôleur de l’État comme souffrant de graves déficiences et de corruption. 

Gabriel