(Crédit: DR)

Le CIO « préoccupé » par les forfaits pour éviter d’affronter un judoka israélien

Un représentant du Comité international olympique a déclaré mardi 27 juillet qu’il « surveillait » les informations selon lesquelles deux judokas ont été déclarés forfaits leurs matchs plutôt que d’affronter un adversaire israélien, et ont promis de « prendre toutes les mesures nécessaires » contre les athlètes. « De toute évidence, le CIO est toujours concerné par ces cas et les surveille de très près », a affirmé mardi le directeur de la solidarité du Comité international olympique, James Macleod, lors d’une conférence de presse à Tokyo. « Il est clair que s’il y a des abus flagrants de la charte olympique, le CIO prendra toutes les mesures nécessaires à cet égard. » Macleod a noté que Nourine et son entraîneur, Amar Benikhlef, se sont vu retirer leur accréditation olympique samedi et ont été renvoyés chez eux. « Dans le cas de l’athlète et de l’entraîneur algérien, le comité national olympique a pris des mesures immédiates, des mesures très rapides, pour retirer l’athlète et l’entraîneur de l’équipe et les renvoyer chez eux », a-t-il souligné.

Le Soudanais Mohamed Abdalrasool n’a pas combattu lundi à sa compétition prévue contre le judoka israélien Tohar Butbul dans la catégorie des moins de 73 kg, sans donner de raison. Samedi, le judoka algérien Fethi Nourine s’est retiré du concours pour éviter d’affronter Butbul, citant son soutien à la cause palestinienne. Nourine a déclaré la semaine dernière à une chaîne de télévision algérienne que son soutien politique à la cause palestinienne l’empêchait d’affronter un Israélien. « Nous avons beaucoup travaillé pour atteindre les Jeux olympiques… mais la cause palestinienne est plus importante que tout cela », a-t-il lancé, ajoutant que sa décision était définitive.

Gabriel Attal