(Crédit:: DR)

Rudy Reichstadt sur Radio J: « Ce qui est véhiculé derrière ces manifestations, c’est une forme larvée de négationnisme »

Rudy Reichstadt, fondateur et directeur du site Conspiracy Watch, était l’invité de Christophe Dard ce jeudi matin sur Radio J, à 7h45. Il est revenu sur les manifestations complotistes autour du pass sanitaire.

Antisémitisme, négationnisme, comparaisons entre le pass sanitaire, la Shoah et le port de l’étoile jaune : les manifestations de ces derniers jours contre l’entrée en vigueur et l’extension du pass sanitaire en France ont été le théâtre de parallèles honteux et dangereux de la part des complotistes. Face à cette situation, le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), a annoncé être particulièrement choqué et révolté par le détournement et la falsification de la persécution des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale. L’organisation juive européenne a également porté plainte ce mardi contre X pour délit de négationnisme.

Dans le même temps, les médias ont pointé du doigt ces manifestants portant des étoiles jaunes ou encore les montages et photographies détournées des camps de concentration. Toutefois, il s’avère que ce genre d’images circulent depuis des années. Rudy Reichstadt précise que l’on peut « même dire qu’on le voit depuis des années sur d’autres types de causes. « Ça a pu être celle des Gilets jaunes ou des animaux. On a vu pendant les manifestations contre l’islamophobie en 2019 des gens arborer des étoiles jaunes avec écrit Muslim dessus. […] Ce qui est véhiculé derrière cela, c’est une forme larvée de négationnisme. Si c’est la même situation alors ils considèrent que le génocide des Juifs n’était pas si grave ».

Et le fondateur de Conspiracy Watch poursuit : « Ce qui paraît certain c’est qu’il y a un lien très fort entre l’idéologie anti-vaccinale et le refus du pass sanitaire. Par ailleurs, les gens qui se mobilisent ont pour personnalité de compromis. […] Ces manifestations sont organisées beaucoup sur les réseaux sociaux. Un certain nombre des organisateurs relaient des théories du complot qui parfois ont une connotation antisémite ».

Si nous observons plusieurs personnalités obsédées par les théories du complot et compromises à Paris, elles demeurent tout de même minoritaires en France. Ce ne sont effectivement que 114 000 individus qui ont manifesté ce week-end dans l’Hexagone, contre des millions qui ont pris rendez-vous pour se faire vacciner. 

Pour Rudy Reichstadt, même si les complotistes ne sont pas en supériorité numérique, ils ont un pouvoir de « nuisance qui dépasse largement leur nombre : des députés de la majorité ont reçu des menaces de mort, des messages évoquant une tronçonneuse, une permanence parlementaire a été attaquée, un centre de vaccination a été saboté. Ils font beaucoup de bruit et parviennent à convaincre une partie non négligeable de l’opinion de ne surtout pas aller se faire vacciner. Cela pose un problème en matière de santé publique ».

Le fondateur de Conspiracy Watch ajoutant que nous ne sommes pas du tout à l’abri d’un dérapage. Ce type d’individus qui affirment que les gens qui nous gouvernent, les autorités sanitaires ou encore les scientifiques sont des assassins ou des complices de criminels génocidaires ont une importante responsabilité.

Une autre problématique apparaît : Israël est également visé par ces complotistes. Ils expliquent que malgré une vaccination très importante, les cas augmentent et un reconfinement n’est pas exclu à la rentrée. Cela leur permet donc de dire que leur vaccin ne fonctionne pas. Rudy Reichstadt ajoute qu’il y a « un petit mouvement de quelques dizaines d’individus en Israël qui, en janvier 2021, ont manifesté en faisant cette analogie avec l’étoile jaune. On en a assez peu parlé mais la « complosphère » s’en est aperçue et s’en est accaparée ». Israël est pourtant un des rares pays au monde à avoir fait une campagne très importante et avoir eu des résultats clairs : il n’y a plus de morts aujourd’hui.

L’inquiétude est d’autant plus présente que ces analogies ne se font pas qu’à l’échelle européenne. « C’est quelque chose d’assez mondial. « Aujourd’hui, ça va encore plus loin puisque l’on vous propose sur des plateformes de ventes en ligne des t-shirts avec une étoile jaune intégrée avec écrit « non vacciné ». Il y a tout un commerce qui se développe autour de cela. C’est de notre responsabilité de dire qu’il y a des choses qui ne sont pas tolérables », conclut le fondateur de Conspiracy Watch.

Cécile Breton