(Crédit: PikiWiki)

Le passeport vert reprend effet pour les événements de plus de 100 personnes en Israël

De nouvelles restrictions à la vie publique sont entrées en vigueur mardi à minuit en Israël, limitant l’accès aux grands événements en salle et instituant une série de nouvelles amendes pour ceux qui enfreignent les règles de santé, alors qu’Israël s’efforce de contenir une récente augmentation des infections à coronavirus. Dans le cadre des nouvelles commandes, le système de passeport vert, utilisé pour la première fois plus tôt cette année, sera rétabli pour les événements en salle auxquels plus de 100 personnes ont assisté. L’accès à ces rassemblements est désormais limité aux personnes vaccinées ou guéries de la maladie, ou qui présentent un test PCR négatif effectué dans les 72 heures avant l’événement. Un test viral rapide peut également être utilisé s’il est effectué dans les 24h précédentes. Bien que les rassemblements ne soient pas limités en taille, les masques sont obligatoires. Les sites doivent avoir une personne qui s’assure que les règles sont respectées et sont tenus d’afficher des signes indiquant qu’ils fonctionnent selon les règles du passeport vert, ou encourent une amende de 3 000 shekels (775 euros).Une amende de 500 shekels est déjà en place pour ceux qui pénètrent dans les espaces publics intérieurs sans porter de masque facial.

Gabriel Attal