(Crédit: DR)

100 000 fidèles se rassemblent à la mosquée Al-Aqsa pour les festivités de l’Aïd al-Adha

100 000 fidèles se sont rassemblés ce mardi matin sur le Mont du Temple pour prier à la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, marquant le début de l’Aïd al-Adha, ou fête du sacrifice, après que les célébrations en 2020 aient été réduites en raison de la pandémie de coronavirus. Au cours du rassemblement religieux, la foule a commencé à scander « nous sacrifierons nos vies pour Al-Aqsa ». Certains paroissiens ont également accroché une grande banderole en soutien au Hamas en disant : « nous sommes les hommes de Mohammed Deif », faisant référence au sombre chef de l’aile militaire du groupe terroriste, et « l’épée de Jérusalem libérera les prisonniers ». Le président Isaac Herzog et le ministre de la Défense, Benny Gantz, se sont tous deux entretenus avec le président de l’Autorité Palestinienne (AP), Mahmoud Abbas, et lui ont souhaité de joyeuses fêtes. Les festivités de quatre jours sont dérivées du Coran et honorent la volonté d’Abraham – le patriarche vénéré des trois principales confessions éponymes – de sacrifier son fils Ismaël comme un acte d’obéissance au commandement de D.ieu. La fête est caractérisée par des prières, des défilés, des dons de charité et des repas familiaux.

Gabriel Attal