(Crédit: DR)

Eric Dupond-Moretti mis en examen pour « prise illégale d’intérêts »

Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, a été mis en examen ce vendredi après-midi pour « prise illégale d’intérêts » par la Cour de justice de la République. Le Garde des Sceaux est accusé d’avoir voulu régler des comptes personnels avec d’anciens magistrats. Il « a apporté toute au long de cette audition des explications très claires, elles n’ont malheureusement pas été suffisantes à renverser une décision qui a été prise avant l’audition », dénoncent les avocats du ministre de la Justice, qui annoncent déjà leur volonté de contester cette décision « dès la semaine prochaine ». Les avocats d’Eric Dupond-Moretti vont déposer dès la semaine prochaine une requête en nullité afin de faire annuler la mise en examen. Ils vont également exiger l’audition François Molins, procureur général près de la cour de Cassation « afin que la vérité soit faite ».

Le Premier ministre, Jean Castex « renouvelle toute sa confiance » à Eric Dupond-Moretti après sa mise en examen, annonce Matignon. Dans un communiqué, les services du Premier ministre indiquent que les « actes à l’origine de la procédure » qui a valu à Eric Dupond-Moretti d’être mis en examen s’inscrivent « dans le cadre normal d’exercice des prérogatives ministérielles du garde des Sceaux. » Jean Castex demande dont à Eric Dupond-Moretti « de poursuivre l’action de réforme » à son poste, conclut le texte.

Gabriel Attal