(Crédit: DR)

Une 3e dose non nécessaire pour le moment selon l’Agence américaine du médicament

Le laboratoire pharmaceutique Pfizer a rencontré lundi des responsables fédéraux de la santé pour discuter de la nécessité d’une dose de rappel du vaccin contre le coronavirus alors qu’il se prépare à demander une autorisation, a annoncé dimanche la société. La réunion intervient quelques jours après que le fabricant de médicaments et son partenaire BioNTech ont annoncé leur intention de demander l’approbation réglementaire américaine et européenne pour une troisième dose de leur vaccin au milieu de la propagation de variantes et de données qui, selon eux, montraient un risque accru d’infection six mois après l’injection initiale. L’Agence américaine du médicament a rapidement répondu qu’une troisième dose de vaccin n’était pas nécessaire pour le moment. Les responsables européens ont affirmé que les vaccins semblaient actuellement être efficaces contre les variants. Le Canada a également indiqué qu’il surveillait les variants et le besoin éventuel de doses de rappel.

Gabriel Attal