La Radio Juive

Le Jihad islamique affirme avoir annulé les attaques à la roquette sur des zones avec des enfants

(Crédit: DR)

Le Jihad islamique palestinien a affirmé lundi avoir annulé des missions lors de l’opération « Gardiens des murs » lorsqu’elle a découvert que des enfants se trouvaient dans des zones qu’ils prévoyaient de cibler, malgré le fait que le groupe terroriste a tiré des centaines de roquettes non guidées qu’il ne peut pas viser précisément vers des domaines civils. Le porte-parole du Jihad Islamique, Abu Hamza, a déclaré dans une interview à Al-Jazeera que lorsque l’organisation terroriste a découvert que des enfants étaient présents sur les cibles, « ces missions ont été arrêtées », ajoutant que « l’ennemi sait très bien de quoi je parle ».

Abu Hamza a également indiqué que le Dôme de fer n’était pas en mesure d’intercepter 90 % des roquettes et que le groupe terroriste a produit des roquettes qui n’ont pas encore été révélées. Le porte-parole a précisé que le groupe terroriste avait réussi à contourner le dôme de fer en lançant des rafales concentrées et intenses de roquettes. Deux enfants israéliens ont été tués par des tirs de roquettes depuis Gaza au cours de l’opération, dont Ido Avigal, cinq ans, et Nadin Awad, 16 ans.

Les roquettes que possèdent les groupes terroristes de Gaza ne sont pas guidées, ce qui signifie que les organisations terroristes ne peuvent pas cibler des emplacements spécifiques avec beaucoup de précision. Au cours de l’opération Gardien des murs, plus de 4 000 de ces roquettes ont été tirées sans discernement vers des civils en Israël.

Gabriel Attal

LE 13-07-21 - 18:15