Une pièce de bronze datant de la révolte de Bar Kokhba retrouvée (Crédit: DR)

Des pièces vieilles de 2000 ans découvertes en Judée-Samarie

Deux pièces datant d’environ 2 000 ans ont été découvertes dans la région de Binyamin en Judée-Samarie lors d’une étude archéologique menée par l’Université Bar-Ilan, ont annoncé ce mardi l’université et le Conseil régional de Binyamin. Les pièces de monnaie remontent à la période des révoltes juives contre les Romains.

Une pièce a été découverte près de Wadi Rashash et une autre dans un endroit connu sous le nom de Hirbet J’bait. L’artefact trouvé à Hirbet J’bait a été frappé vers 67 de notre ère. Il comporte une feuille de vigne et l’inscription hébraïque Herut Zion (Liberté pour Sion) d’un côté, et un gobelet et l’inscription « Deuxième année » de l’autre. À peine trois ans plus tard, en 70 de notre ère, les Romains détruisaient le Temple de Jérusalem. Plusieurs autres vestiges de cette période, dont un bain rituel, ont été découverts dans la région. La deuxième pièce remonte à l’époque de la révolte de Bar Kochba 70 ans plus tard. Elle porte une branche de palmier entourée d’une couronne et l’inscription LeHerut Yerushalayim (Liberté à Jérusalem) d’un côté et un instrument de musique et le nom « Shimon » de l’autre – le prénom du chef de la rébellion Bar Kochba.

Plusieurs centaines de pièces de monnaie Bar Kochba ont été trouvées lors de fouilles autour de la Terre d’Israël – principalement dans la région connue sous le nom de Judée à l’époque – où les insurgés ont réussi à remporter des victoires importantes sur les Romains et à établir une brève entité indépendante. Certains ont été découverts dans les grottes de plusieurs régions du désert de Judée. Cependant, la découverte de Wadi Rashash marque la première fois qu’un tel artefact a été découvert à cet endroit spécifique. À l’époque, la région constituait le 11e district de la province de Judée. Sa capitale était Aqrabat ; un village arabe moderne du même nom se dresse toujours au même endroit.

Gabriel Attal