(Crédit: DR)

UEJF: Twitter condamné à divulguer l’ensemble de ses moyens de modération

Un tribunal français a ordonné à Twitter de fournir des détails clairs sur ce qu’il fait pour lutter contre les discours de haine, a déclaré l’Union des Etudiants Juifs de France (UEJF), qui faisait partie de plusieurs associations et groupes qui avaient demandé à Twitter de faire plus dans ce domaine. Un responsable de Twitter en France a déclaré qu’il n’avait aucun commentaire immédiat à faire à ce sujet. L’UEJF a publié un communiqué sur son site Internet citant la décision de justice française. L’UEJF et d’autres associations françaises telles que SOS Racisme et SOS Homophobie, avaient initialement cherché à faire pression sur Twitter pour qu’il s’attaque davantage aux contenus haineux sur la plateforme de médias sociaux. Les entreprises technologiques ont été accusées de faire bien trop peu pour lutter contre les abus en ligne. En mai, la Grande-Bretagne a affirmé qu’une nouvelle loi prévue verrait les sociétés de médias sociaux se voir infliger une amende pouvant atteindre 10% du chiffre d’affaires de 25 millions de dollars si elles ne réussissaient pas à éliminer les abus en ligne tels que les crimes haineux racistes, tandis que les cadres supérieurs pourraient également faire face action.

Gabriel Attal