(Crédit: DR)

Olivier Véran alerte sur la possibilité d’une 4e vague « dès la fin juillet »

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a alerté ce lundi matin sur Twitter sur la possibilité d’une quatrième vague de la pandémie de coronavirus en France. « Depuis cinq jours, le virus ne baisse plus, il réaugmente. » Le neurologue de formation a appelé les citoyens à aller se faire vacciner en masse. « Cette semaine, 4,1 millions d’entre vous avez été vaccinés en centre ou en ville, dont 1,2 millions pour votre 1ère injection. Un record », salue-t-il avant d’inviter à « aller encore plus vite ». « Les vaccins font chuter le risque de forme grave, y compris avec le variant Delta. Vacciné, on se contamine beaucoup moins, on transmet beaucoup moins, et on ne vit plus dans le stress. C’est un défi collectif que d’atteindre l’immunité collective, relevons-le ensemble ! », plaide Olivier Véran.

7 913 malades sont actuellement hospitalisés, dont plus de 1 100 en soins critiques. 9 nouveaux décès ont été recensé ces dernières 24 heures. Au total, plus de 111 160 personnes sont décédées des suites de la covid 19 depuis mars 2020. Le taux de positivité des tests demeure bas, à 0,8% sur les sept derniers jours. Autre chiffre, plus de 34 millions de français ont reçu leur première injection, 24, 5 millions les 2 doses. A partir de ce lundi, les candidats à la vaccination pourront prendre rendez-vous pour deux injections dans deux lieux différents, y compris sur leurs lieux de vacances.

Alors que le premier ministre Jean Castex doit recevoir à partir d’aujourd’hui les chefs de file du Parlement et des élus locaux, près de 100 médecins, dont plusieurs chefs de service, demandent la vaccination obligatoire des soignants « avant septembre ». Ils font cet appel dans une tribune inédite publiée dans le journal du dimanche. Les taux de vaccination restent en effet encore insuffisants: 57% dans les Ehpad, 64% à l’hôpital selon la Fédération hospitalière de France. Le ministre de la Santé Olivier Véran a ainsi fixé un objectif de 80% « d’ici le mois de septembre », faute de quoi le Covid serait ajouté à la liste légale des vaccins obligatoires pour les soignants.

Gabriel Attal