(Crédit: DR)

La seule centrale nucléaire d’Iran ouverte après une fermeture soudaine

La seule centrale nucléaire iranienne a été remise en service, a annoncé son directeur ce lundi matin, après deux semaines de déconnexion au milieu de rapports contradictoires sur une opération de maintenance apparemment régulière. La « faute technique » qui a fermé la centrale de Bushehr et son réacteur de 1 000 mégawatts sur la côte sud de l’Iran « a été corrigé », a affirmé Mahmoud Jafari, qui est également chef adjoint de l’Organisation de l’énergie atomique d’Iran (AEOI). Cela a permis à la centrale de reprendre la production d’électricité et d’être reconnectée, a-t-il ajouté.

Jafari a indiqué que la production d’électricité avait repris « à partir de dimanche » et a exhorté les Iraniens à « aider » le réseau surchargé de la République islamique en minimisant la consommation d’électricité alors que les prévisions météorologiques prédisaient une augmentation des températures dans les prochains jours.

Le 20 juin, l’Agence iranienne de l’énergie atomique avait blâmé « un défaut technique » pour l’arrêt et a déclaré avoir donné un préavis d’un jour au ministère de l’Énergie avant de se déconnecter. Elle avait souligné deux jours plus tard que le problème concernait le « générateur d’électricité » de la centrale, sans donner plus d’explications.

Gabriel Attal