(Crédit: DR)

Jean-Loup Samaan sur Radio J: « C’est frappant, cette ambassade arrive après l’ambassade émirienne en Israël »

Le chercheur associé au Middle East Institute de la National University de Singapour, Jean-Loup Samaan, était l’invité de Steve Nadjar dans le Grand Journal de Radio J ce vendredi après-midi. Le spécialiste du Golfe est revenu sur la visite du ministre des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, aux Emirats Arabes Unis pour la signature d’accords et l’inauguration de l’ambassade de l’Etat hébreu à Abu Dhabi. « Ce qui est frappant c’est que cette ambassade arrive après l’ambassade émirienne en Israël. A ma connaissance, le processus de nomination de l’ambassadeur n’est pas finalisé. Par conséquent, ce qu’il serait intéressant de voir comment d’un point de vue institutionnel cela change les choses, sachant que d’une part Israël avait déjà une représentation diplomatie aux Emirats par sa présence auprès de l’organisation internationale pour les énergies renouvelables qui a son siège à Abu Dhabi. Il y avait donc déjà une présence diplomatique d’Israël de facto. Par ailleurs, je pense que d’un point de vue du dossier stratégique, la façon dont la politique dans le Golfe se conduit, les relations les plus étroites seront toujours menées entre chefs de gouvernement, chefs d’Etat donc l’ambassade va permettre de créer de la densité dans le suivi des dossiers mais ça sera toujours au plus haut niveau que ce sera déterminant », a déclaré Jean-Loup Samaan. « Les ambassadeurs ont un rôle beaucoup plus de suivi quotidien sans véritable organisation de la grande stratégie, ça c’est laissé au niveau des grands chefs », a ajouté le spécialiste du Golfe.

Gabriel Attal