(Crédit: capture d'écran Channel 12)

Israël vise l’adoption d’un budget sur 14 mois d’ici novembre

Le ministre israélien des Finances, Avigdor Lieberman, a déclaré ce mardi qu’il visait l’approbation d’un budget de l’État sur 14 mois en novembre et qu’il prévoyait d’adopter des normes internationales, telles qu’un taux d’imposition des sociétés de 15%. Le chef du parti Israël Beytenou, qui a pris ses fonctions il y a deux semaines, a affirmé que l’adoption du budget, couvrant les deux derniers mois de 2021 et 2022, serait « très difficile » compte tenu de la faible majorité de la coalition au pouvoir à la Knesset. « Nous poursuivrons une politique d’État très responsable sans réductions, sans impôts, mais avant tout une politique responsable. Nous ne deviendrons pas fous avec toutes les pressions politiques », a-t-il expliqué lors de la conférence économique annuelle d’Eli Hurvitz. Selon la loi, un nouveau budget doit être adopté dans les trois mois, mais le parlement prévoit de voter pour reporter l’approbation finale à 140 jours. Lieberman a indiqué que les fêtes juives de septembre, au cours desquelles les bureaux du gouvernement sont en grande partie fermés, rendront le passage difficile de sitôt. « Ma politique est claire – croissance, emploi, efficacité économique et filet de sécurité », a lancé Avigdor Liberman, notant qu’il prévoyait d’investir massivement dans de grands projets d’infrastructure.

Gabriel Attal