La Radio Juive

Des lacunes subsistent dans les discussions sur le nucléaire iranien, selon un responsable américain

Image d'illustration d'une centrale nucléaire à Lyon (Crédit: DR)

Un haut diplomate américain a démenti une information selon laquelle Washington cherchait à retarder un septième cycle de pourparlers sur le rétablissement de l’accord nucléaire iranien pour consulter Israël, mais a déclaré que les principaux désaccords avec Téhéran continuaient d’empêcher la conclusion d’un accord. Le responsable du département d’État a également affirmé que Washington estimait que les pourparlers visant à rétablir le plan d’action global conjoint de 2015 entre l’Iran et les puissances mondiales ne seraient pas compromis par l’élection à la présidence de la ligne dure sanctionnée Ebrahim Raisi. « Nous avons encore de sérieuses différences qui n’ont pas été comblées », a indiqué le responsable lors d’un briefing téléphonique avec des journalistes sous couvert d’anonymat.

Le responsable a ajouté que les parties restaient à l’écart sur des questions centrales, notamment sur les mesures que Téhéran devait prendre pour se mettre en conformité avec le JCPOA original de 2015, que l’ancien président américain Donald Trump a retiré il y a trois ans, conduisant l’Iran à accélérer son enrichissement les plus hauts niveaux jamais atteints. L’allégement des sanctions que Washington offrirait à l’Iran était également en cours de discussion et la séquence précise des actions à entreprendre si un accord était conclu. « Rien n’est convenu tant que tout n’est pas convenu », a précisé le responsable.

Gabriel Attal

LE 25-06-21 - 12:00