(Crédit: Wikimedia Commons)

L’installation iranienne attaquée figurait dans la liste des cibles israéliennes

Des responsables iraniens ont déclaré mercredi au New York Times que l’attaque contre une installation appartenant à l’Agence iranienne de l’énergie atomique avait été menée par un petit drone quadricoptère. Le responsable a affirmé que l’attaque près de Karaj, à la périphérie de Téhéran, visait l’un des principaux centres de fabrication iraniens pour la production des centrifugeuses utilisées dans les deux installations nucléaires du pays, Fordow et Natanz.

Bien que personne n’ait revendiqué l’attaque, l’usine de centrifugeuses, connue sous le nom d’Iran Centrifuge Technology Company, ou TESA, figurait sur une liste de cibles qu’Israël a présentée à l’administration Trump au début de l’année dernière, selon des responsables. Le gouvernement israélien n’a pas commenté l’attaque.

Le drone semble avoir décollé de l’intérieur de l’Iran, d’un endroit non loin du site, et a heurté la structure, a indiqué la personne familière avec l’attaque. Les dégâts de cette attaque ne sont pas encore connus, selon le responsable.

Gabriel Attal