(Crédit: Armée israélienne)

Tsahal va considérablement réduire ses opération de cartographie de maisons en Judée-Samarie

L’armée israélienne limitera considérablement sa pratique controversée consistant à mener des opérations de reconnaissance nocturne dans les maisons palestiniennes, ont déclaré les Forces de défense israéliennes (FDI) mardi soir. « A partir de maintenant, et conformément à l’évaluation de sécurité actuelle, l’activité de » cartographie des structures « ne sera plus utilisée en Judée-Samarie, sauf dans des circonstances inhabituelles », a affirmé Tsahal dans un communiqué. L’armée israélienne a refusé d’expliquer le changement de politique dans le dossier.

L’armée israélienne a souligné dans sa déclaration de mardi que la pratique se poursuivra néanmoins dans une capacité plus limitée, dans les cas où « il existe un besoin opérationnel concret en matière de sécurité. Mais chaque action individuelle nécessitera l’autorisation des hauts commandants israéliens », a précisé Tsahal. Les arrestations nocturnes de Palestiniens soupçonnés d’infractions à la sécurité se poursuivront également, a confirmé un porte-parole de l’armée israélienne.

La « cartographie des maisons » est depuis longtemps une tactique courante mais controversée utilisée par Israël pour assurer la sécurité en Judée-Samarie. L’armée a longtemps défendu de telles opérations en tant qu’outil important de collecte de renseignements, tandis que les groupes de défense des droits de l’homme ont condamné cette pratique comme arbitraire et envahissante.

Gabriel Attal