La Radio Juive

L’Irak envisage de construire 8 réacteurs nucléaires

(Crédit: DR)

40 ans après la frappe aérienne israélienne sur le réacteur nucléaire de Saddam Hussein, l’Irak exprime son intérêt pour la construction de huit réacteurs nucléaires afin de faire face à la demande croissante d’énergie dans le pays. Kamal Hussain Latif, président de l’Autorité irakienne de réglementation des sources radioactives, a déclaré mardi à l’agence de presse publique russe Sputnik que l’Irak prévoyait de construire huit réacteurs nucléaires pour fournir 25% de l’électricité du pays en 2030. Latif a reconnu que cela pourrait prendre plus de temps pour terminer les huit réacteurs et que le nombre pourrait changer. Latif a confirmé que la société d’État russe Rosatom mettrait en œuvre le projet de construction des réacteurs nucléaires. L’Irak prévoit de solliciter 40 milliards de dollars de prêts pour mener à bien le projet.

La Corée du Sud a également proposé d’aider à construire les centrales et a même offert aux Irakiens une visite des réacteurs aux Émirats arabes unis gérés par la Korea Electric Power Corp., selon le magazine Bloomberg. Les responsables irakiens ont annoncé en mai qu’ils envisageaient 20 emplacements possibles pour les réacteurs nucléaires prévus.

En avril, l’Autorité irakienne de réglementation des sources radioactives a annoncé qu’elle avait conclu des accords avec trois pays afin d’accélérer la construction de réacteurs nucléaires en Irak. Latif a affirmé à l’agence de presse irakienne en avril que des responsables irakiens avaient rencontré des responsables russes et français afin de discuter de « l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire » et à des fins médicales et industrielles. L’année dernière, cinq pays ont été confirmés comme candidats à la construction de nouveaux réacteurs, dont les États-Unis, la Russie, l’Argentine, la Corée du Sud et la France. Les plans de construction de réacteurs nucléaires interviennent alors que l’Irak souffre de pannes fréquentes et craint qu’il ne soit pas en mesure de répondre à la demande dans les années à venir, qui devrait atteindre 42 gigawatts d’ici 2030.

Gabriel Attal

LE 16-06-21 - 11:45