(Crédit: ministère israélien de la Défense)

Israël a demandé à l’Égypte de suspendre l’entrée de ciment et de matériaux de construction à Gaza

Israël aurait demandé à l’Égypte d’empêcher l’entrée à Gaza de ciment et d’autres matériaux de construction qui pourraient être détournés par des groupes terroristes palestiniens à des fins militaires. Après les 11 jours de combats intenses le mois dernier entre l’armée israélienne et les dirigeants du Hamas de la bande de Gaza, Israël a cherché à s’assurer que les produits dits à double usage entrant dans l’enclave côtière ne soient pas utilisés par des groupes terroristes pour se réarmer.

Pourtant, des marchandises transitent par la porte Salah-a-Din du poste frontière de Rafah entre Gaza et l’Egypte trois jours par semaine sans aucune surveillance, selon la radio publique Kan. Parmi les marchandises qui seraient entrées à Gaza par le terminal figuraient du ciment, des matériaux de construction et du carburant. Les responsables israéliens espèrent rencontrer leurs homologues égyptiens à ce sujet, ayant reconnu que sans surveillance des marchandises entrant à Gaza, il n’y a aucun moyen d’empêcher le Hamas de reconstruire ses capacités militaires, selon Kan.

Le rapport a également indiqué qu’Israël avait dit à l’Égypte qu’il n’avait aucune opposition aux équipes d’ingénierie égyptiennes à Gaza pour aider à nettoyer les débris laissés par les frappes aériennes de Tsahal, mais ne voulait pas qu’elles réparent les tunnels souterrains utilisés par le Hamas et d’autres factions palestiniennes armées.

Gabriel Attal