La Radio Juive

Le fondateur du Hezbollah, qui avait survécu à une bombe présumée israélienne, décède du coronavirus

(Crédit: capture d'écran)

Ali Akbar Mohtashamipour, un religieux chiite qui, en tant qu’ambassadeur d’Iran en Syrie, a aidé à fonder le Hezbollah et a perdu sa main droite dans un attentat à la bombe qui aurait été perpétré par Israël, est décédé lundi du coronavirus. Il était âgé de 74 ans. Proche allié du défunt guide suprême iranien, l’ayatollah Ruhollah Khomeini, Mohtashamipour a formé dans les années 1970 des alliances avec des groupes musulmans à travers le Moyen-Orient. Après la Révolution islamique, il a aidé à fonder les Gardiens de la révolution paramilitaires en Iran et, en tant qu’ambassadeur en Syrie, a introduit la force dans la région pour aider à former le Hezbollah.

Mohtashamipour est décédé dans un hôpital du nord de Téhéran après avoir contracté le virus, a rapporté l’agence de presse officielle IRNA. Le religieux, qui portait un turban noir qui l’identifiait dans la tradition chiite comme un descendant direct du prophète de l’Islam Mahomet, vivait dans la ville sainte chiite de Najaf, en Irak, au cours des 10 dernières années après les élections contestées en Iran.

Gabriel Attal

LE 07-06-21 - 19:00