(Crédit: DR)

Le Hamas se tourne vers la crypto-monnaie pour contourner les sanctions antiterroristes

Le Hamas a connu une augmentation des dons de crypto-monnaie depuis le conflit armé de 11 jours avec Israël qui l’a vu tirer plus de 4 300 roquettes sur l’Etat hébreu, selon un article publié jeudi dans le Wall Street Journal (WSJ). Les Brigades Izzedin al-Qassam, la branche armée du groupe islamiste basé à Gaza, inscrite sur la liste noire des entités terroristes par les États-Unis, l’Union européenne et d’autres, ont lancé plusieurs plateformes qui acceptent les bitcoins et autres crypto-monnaies, permettant à ses bailleurs de fonds de contourner les les sanctions. « Nos stratégies de collecte de fonds continuent d’évoluer à mesure que de plus en plus de restrictions nous sont imposées », a affirmé un responsable du Hamas s’exprimant sous couvert d’anonymat au WSJ.

Selon le quotidien américain, entre le 10 et le 20 mai, alors que le Hamas et les forces israéliennes s’affrontaient, le site Web phare de la Brigade al-Qassam, alqassam.ps, a connu une augmentation considérable du trafic et de l’engagement, ce qui correspond à la durée pendant laquelle les visiteurs restent sur le site, selon une analyse du Counter Extremism Project, un groupe à but non lucratif basé à New York qui décrit le Hamas comme un groupe extrémiste islamiste violent.

La popularité du site sur la société de suivi du trafic Alexa a bondi dans les 100 000 meilleurs sites en ligne par rapport à son classement précédent de 831 992 au cours de cette période, selon le rapport. Un visiteur sur cinq d’ alqassam.ps est originaire d’Arabie saoudite, selon Alexa. Le trafic et l’engagement vers un autre site terroriste palestinien majeur, saraya.ps , ont également augmenté pendant le conflit, a rapporté le WSJ. Selon Alexa, son classement a bondi à 255 885 après le conflit contre 993 000 juste avant. Le plus grand groupe de visiteurs, 28%, est basé au Yémen, selon le traqueur de trafic. Sur Telegram – une plate-forme de messagerie cryptée basée à Dubaï qui sert également de canal pour les transactions financières – la chaîne al-Qassam a gagné 261 000 abonnés, six fois plus que celle de l’aile politique du Hamas.

Gabriel Attal