(Crédit: Kobi Gideon/GPO)

David Barnea prend officiellement la succession de Yossi Cohen à la tête du Mossad

David Barnea a pris officiellement les rênes du Mossad à Yossi Cohen lundi après une cérémonie finale et un mandat de cinq ans et demi remontant à janvier 2016. Dans son dernier discours en tant que directeur du Mossad, Cohen a déclaré que l’agence avait « frappé au plus profond du cœur de l’Iran » en vertu d’opérations révélant les secrets nucléaires de la République islamique et ses mensonges et l’empêchant activement d’aller au-delà de certaines lignes rouges. Le Premier ministre, Benyamin Netanyahou, a rendu hommage à Yossi Cohen pour son rôle personnel dans le ralentissement de la marche de l’Iran vers une arme nucléaire. Netanyahou et Cohen ont tous deux fait référence au raid de janvier 2018 sur les archives nucléaires secrètes de Téhéran qui a servi de point tournant vers le retrait de l’administration Trump de l’accord nucléaire iranien de 2015. L’opération a également provoqué une nouvelle pression sur l’Iran de la part de l’AIEA pour obtenir des explications sur ses dimensions nucléaires passées – un processus et des tensions qui perdurent jusqu’à ce jour. « C’est peut-être un adieu, mais ce n’est pas la fin de l’histoire », a affirmé le chef du gouvernement. « Quand je repense à mon temps en tant que chef du Mossad, je vois la fierté et l’humilité. Nous avons accompli tellement de choses contre tant de menaces », a indiqué Yossi Cohen.

Crédit: Kobi Gideon/GPO

David Barnea a lui prononcé son premier discours public: « Vous laissez derrière vous une institution forte aux capacités étonnantes. Une institution dotée d’une infrastructure et de fondations intemporelles à partir desquelles elle continuera et grandira. »

La cérémonie a été suivie par l’ancien secrétaire d’État américain et directeur de la CIA Mike Pompeo, avec qui Cohen est resté ami. Y ont également participé le ministre de la Défense Benny Gantz, le chef d’Etat major Aviv Kohavi, le directeur du Shin Bet Nadav Argaman, l’ancien Grand Rabbin ashkénaze d’Israël, Yisrael Meir Lau, le ministre du renseignement Eli Cohen, le ministre des Finances (mais un ancien ministre du renseignement) Israel Katz, le chef de l’Agence de l’énergie atomique Zeev Shnir et l’ancien coordinateur coronavirus du pays, Roni Gamzou.

Gabriel Attal