(Crédit: capture d'écran Kan TV)

Naftali Bennett s’engage dans le gouvernement d’union nationale de Yaïr Lapid

Après des semaines de tractations, Naftali Bennett s’engage dans le gouvernement d’union nationale de Yaïr Lapid. Le chef du parti Yamina s’est exprimé dimanche soir. Dans son allocution, l’ex-ministre de l’Education prévient que ce cabinet de coalition sera « un peu plus à droite que le gouvernement actuel ». Il ajoute: « La gauche fait des concessions non négligeables – en me donnant à moi, ancien chef du Conseil des implantations, le poste de Premier ministre, et à mon ami Gideon Sa’ar, fermement de droite, le poste de ministre de la Justice ». Mais si 6 des 7 députés de Yamina rejoignent le bloc anti Netanyahou, il faut encore 4 sièges à la Knesset pour permettre à Yaïr Lapid d’avoir assez de soutiens pour former ce gouvernement d’unité. Le mandat de l’ancien ministre des Finances se termine mercredi à minuit.

Après l’annonce de Naftali Bennett, Benyamin Netanyahou a immédiatement réagii: il qualifie l’accord entre Bennett et Lapid d’arnaque du siècle. Le Premier ministre a déclaré dimanche soir « Bennett se moque des électeurs, avec ses slogans vides; ses valeurs ont volé en éclat, il a fait volte-face à plusieurs reprises et a retourné sa veste. » Le chef du gouvernement a ajouté: « Durant l’opération ‘Gardien des murs’, il a trompé les électeurs de droite pour les faire passer à gauche. Il ne se préoccupe que de lui-même. »

Christophe Dard