(Crédit: capture d'écran Facebook)

Le parti travailliste et Yesh Atid parviennent à un accord de coalition

Le parti travailliste et Yesh Atid sont parvenus à un accord de coalition ce vendredi, ont-ils annoncé. Les équipes de négociation des parties sont également parvenues à des accords sur les principes de base du gouvernement proposé, ainsi que sur une liste de solutions économiques et sociales. Le parti travailliste bénéficiera des ministères des transports, de la sécurité publique et de la diaspora, ainsi que deux sièges au cabinet diplomatique-sécurité, et dirigera le comité du travail, de la protection sociale et de la santé.

En outre, les partis ont convenu que le gouvernement travaillera pour accroître la sécurité personnelle de tous les citoyens, renforcer la police, ajouter des postes et créer des unités pour éliminer la criminalité dans les villages et dans la société arabe. Des solutions innovantes pour gérer les embouteillages massifs qui « nuisent aux citoyens de l’Etat et à l’économie israélienne » seront mises en avant, a ajouté le communiqué. Ces solutions mettront l’accent sur les transports modernes et propres, tout en améliorant et en investissant dans les transports collectifs et publics.

Il a également été convenu que le gouvernement créera des unités spéciales pour traiter les crimes sexuels au sein de la police, du parquet et des tribunaux, et mettra pleinement en œuvre le rapport Berliner pour la protection des victimes. La députée, Merav Michaeli, cheffe du parti travailliste, obtient le poste de ministre au comité de sélection judiciaire.

Gabriel Attal