(Crédit: Twitter)

Propos sur l’apartheid: l’ambassadeur de France en Israël appelé par Gabi Ashkenazi pour réprimande

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Gabi Ashkenazi, a convoqué jeudi l’ambassadeur de France en Israël, Eric Danon, après les propos du ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, dimanche dans l’émission Le Grand Jury d’RTL/Le Figaro mettant en garde contre « l’apartheid » d’Israël. Le chef de la diplomatie avait affirmé dans une interview qu’il y avait un risque d’apartheid en Israël. Ashkenazi a, semble t-il, indiqué à au diplomate, que les remarques étaient inacceptables, infondées, éloignées de la réalité et qu’Israël les rejetait catégoriquement. « Israël attend de ses amis qu’ils ne s’expriment pas de manière irresponsable, ce qui donne lieu à des éléments extrémistes et à des activités anti-israéliennes », a souligné Gabi Ashkenazi. « Israël est un pays démocratique et respectueux des lois et je proteste fermement contre toute tentative de saper ce fait. »

L’ambassadeur de France en Israël, Eric Danon (Crédit: ministère des Affaires étrangères)

Le ministre des Affaires étrangères a fait valoir que la France avait ignoré toutes les mesures prises par Israël pour tenter d’éviter une escalade de la violence, et que les remarques de Le Drian étaient « un prix pour les extrémistes et les organisations terroristes, dont le Hamas est au premier chef ». Gabi Ashkenazi a également exprimé sa préoccupation face à la montée de l’antisémitisme en France, et a déclaré qu’il s’attend à ce que les dirigeants français condamnent de tels incidents et tentent de les arrêter.

Gabriel Attal