La Radio Juive

Hassan Nasrallah: toute violation de Jérusalem et des sites saints sacrés entraînera une guerre régionale

(Crédit: capture d'écran)

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s’est exprimé mardi 25 mai pour la première fois depuis le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas après onze jours de conflit armé. Le leader du groupe terroriste libanais paraissait pâle et a parlé lentement pendant le discours de 100 minutes, toussant plusieurs fois. Il a déclaré que toute violation de Jérusalem et des sites sacrés des musulmans et chrétiens entraînerait une guerre régionale. Nasrallah a affirmé que les groupes terroristes de Gaza avaient prouvé que personne ne pouvait rester les bras croisés quand Israël attaquait les lieux saints ou tentait de saper le droit des Palestiniens à la ville et a averti que son groupe pourrait s’impliquer la prochaine fois.

« Les Israéliens doivent comprendre que la violation de la ville sainte et de la mosquée et des sanctuaires Al-Aqsa ne s’arrêtera pas à la résistance de Gaza », a lâché Nasrallah, se référant à l’enceinte du mont du Temple dans la vieille ville de Jérusalem. « Jérusalem signifie une guerre régionale. Tous les mouvements de résistance ne peuvent pas rester les bras croisés et regarder cela se produire si la ville sainte est en danger réel et grave », a-t-il ajouté.

Gabriel Attal

LE 26-05-21 - 12:52