(Crédit: MDA)

Un Palestinien tué par la police des frontières lors d’une opération à Ramallah

Un jeune Palestinien est décédé tôt lundi matin après avoir été abattu par la police des frontières israélienne près de la ville de Ramallah en Judée-Samarie. Ahmad Jamil Fahd, un résident du camp de réfugiés d’Al-Amari près de Ramallah, a été tué par des tirs de la police des frontières à Umm al-Sharayet, a confirmé un responsable de la sécurité israélienne. Les circonstances de la fusillade n’étaient pas immédiatement claires. Un porte-parole de la police des frontières a refusé une demande de commentaire.

Le responsable de la sécurité israélienne a affirmé que Fahd, qu’il prétendait être un complice de terroristes, avait été abattu alors que la police des frontières cherchait à arrêter des terroristes lors d’un raid avant l’aube. « Lors d’une tentative d’arrestation d’agents terroristes à Ramallah, l’un de leurs complices a été tué par des coups de feu de l’unité spéciale de la police des frontières », a indiqué le responsable sans donner plus de détails.

Les forces israéliennes entrent régulièrement à Umm al-Sharayet, que de nombreux Palestiniens considèrent comme une banlieue de Ramallah. Cependant, les accords d’Oslo, une série d’accords bilatéraux entre Israël et l’Organisation de libération de la Palestine, ont désigné la zone en Judée-Samarie dans lequel Israël maintient un contrôle direct de la sécurité.

Gabriel Attal