(Crédit: DR)

Les Gazaouis indignés après que le directeur de l’UNRWA ait déclaré que les frappes des FDI étaient « précises »

Les habitants de la bande de Gaza ont exprimé leur indignation après que le directeur de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA) ait déclaré samedi à Channel 12 que les frappes de Tsahal lors des récents affrontements étaient « précises ». « J’ai l’impression qu’il y a une énorme sophistication dans la façon dont l’armée israélienne a frappé ces 11 derniers jours, donc ce n’est pas mon problème », a concédé Matthias Schmale, directeur de l’UNRWA à Gaza. Schmale a souligné, cependant, que si les frappes étaient précises, elles étaient également extrêmement « vicieuses ».

« J’ai eu de nombreux collègues qui me décrivent qu’ils estiment que, par rapport à la guerre de 2014, cette fois, les frappes étaient beaucoup plus vicieuses en termes d’impact », a ajouté le directeur de l’UNRWA. « Alors oui, ils n’ont pas touché – à quelques exceptions près – des cibles civiles, mais la méchanceté, la férocité des frappes ont été fortement ressenties. » Schmale a indiqué que si au moins 1 000 unités résidentielles ont été détruites pendant l’opération « Gardien des murs », il n’y a pas de pénurie actuelle de médicaments, de nourriture ou d’eau. « Je pense que la précision était là, mais il y a eu des pertes en vies humaines inacceptables et insupportables du côté civil », selon Matthias Schmale.

Gabriel Attal