(Crédit: capture d'écran)

Après 11 jours d’hostilités, un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas est entré en vigueur

Après 11 jours d’hostilités, un cessez-le-feu est entré en vigueur dans la nuit du jeudi 20 au vendredi 21 mai à 2h du matin précises entre Israël et le Hamas. La fin des combats a été approuvée jeudi soir par le gouvernement israélien puis acceptée par l’organisation terroriste. En cas de violation de la fin des combats par le Hamas et le Jihad islamique, Les frappes israéliennes seront plus fortes en riposte sur la bande de Gaza. Selon des sources diplomatiques égyptiennes, le Caire sera chargée de veiller au respect du cessez-le-feu. Un des chefs du Hamas, Sami Abu Zohri, voit dans la décision du gouvernement israélien « une défaite ». 

La communauté internationale salue la mise en place de ce cessez le feu notamment le président américain Joe Biden. Le locataire de la maison blanche salue une opportunité d’aller de l’avant et a promis de tout faire pour que le Hamas ne reconstitue pas son arsenal. Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, se rendra bientôt dans la région. L’envoyé des Nations Unies au Moyen-Orient et le Royaume-Uni saluent également ce cessez-le-feu.

A quelques heures de l’entrée en vigueur de ce cessez le feu, l’ambiance était tendue jeudi lors de l’assemblée générale des Nations Unies à New York. L’ambassadeur d’Israël auprès de l’ONU, Gilad Erdan, a comparé la charte du Hamas, qui appelle à la destruction d’Israël, aux idéologies nazies pendant la Shoah. L’envoyé israélien aux Nations Unies a également fustigé ceux qui comparent Israël et le groupe Etat Islamique et accusé l’ONU « d’hypocrisie », soulignant que « certains des pays membres de l’organisation pourraient être heureux de voir un plus grand nombre de Juifs morts. »

Depuis l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, aucun tir de roquette n’a été effectué sur Israël, mais les alertes ont retenti dans le sud du pays à moins de deux heures de sa mise en place de la fin des hostilités. La prudence est donc de mise…Les résidents des communautés situées jusqu’à sept kilomètres de la frontière de la bande de Gaza sont d’ailleurs priés de rester chez eux et à proximité immédiate d’une zone protégée jusqu’à nouvel ordre.

Les écoles du sud d’Israël resteront fermées ce vendredi. Les tirs ont été nombreux jeudi soir. Des dégâts ont été recensés dans le conseil régional d’Eshkol suite aux tirs de mortier. Des alertes ont été également signalées à Ashdod, Ashkelon, Netivot et Sdérot. Plus de 300 roquettes ont été tirées jeudi depuis Gaza sur Israël. 42 sont retombées à Gaza. Depuis 11 jours, Israël a été visé par plus de 4 000 roquettes tirées depuis la bande de Gaza par les terroristes du Hamas et du Jihad islamique.

Jusqu’à l’entrée en vigueur du couvre feu, Tsahal a poursuivi sa riposte. L’armée a confirmé avoir éliminé deux membres du Hamas lors d’une opération contre une voiture avec à l’intérieur des membres armés de l’unité de missiles antichars du groupe terroriste. Des avions de combat de Tsahal ont attaqué deux puits dans les tunnels terroristes du Hamas à al-Mu’azi et Beit Lahiya où a été détruit également une rampe de lancement du Hamas. C’est de Beit Lahiya qu’un missile antichar a été tiré sur un bus vide de Tsahal plus tôt à la frontière.

Christophe Dard