(Crédit: Tsahal)

Des roquettes frappent le nord d’Israël, Tsahal réplique au sud du Liban

Des sirènes ont retenti dans toute la région nord d’Israël, y compris la banlieue de la baie de Haïfa, ce mercredi après-midi, des rapports libanais affirmant que les roquettes venaient du sud du Liban. Au total, quatre roquettes sont tombées, une a été interceptée, deux sont tombées dans l’océan et une est tombée dans un terrain vague. En réponse, les Forces de Défenses Israéliennes (FDI) ont visé quelques cibles dans le sud du Liban. Selon des informations non confirmées, l’une des roquettes est tombée à Kiryat Yam, tandis qu’une autre a été interceptée au-dessus d’Akko. Les résidents ont signalé avoir entendu des explosions. Selon le Magen David Adom (MDA), deux personnes ont été légèrement blessées en courant vers des abris anti-bombes.

Les FDI ont riposté vers la source du lancement de la roquette au Liban avec des obus de chars et d’artillerie. L’armée a répondu que les groupes palestiniens au nord du mont Dov – et non le Hezbollah – étaient responsables des roquettes et que les tirs de roquettes comme celui-ci pouvaient se poursuivre, même si la durée n’était pas précisée. Une source de sécurité libanaise a précisé qu’environ 22 obus avaient été tirés par l’artillerie israélienne sur le territoire libanais.

Gabriel Attal