(Crédit: porte-parole de l'armée)

Les forces aériennes et terrestres israéliennes frappent lourdement Gaza

Les forces de défense israéliennes (FDI) ont lancé un bombardement massif sur un grand nombre de cibles dans le nord de la bande de Gaza dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14 mai, en utilisant à la fois les forces terrestres et aériennes, a déclaré Tsahal. Le Premier ministre, Benyamin Netanyahou a promis de faire payer un « très lourd tribut » du Hamas, qui a tiré 1 750 projectiles sur Israël depuis lundi après-midi. Après une première confusion sur la question, les FDI ont précisé qu’elles n’avaient pas lancé d’invasion terrestre dans la bande de Gaza pendant l’attaque, qui aurait duré plus d’une heure. L’Etat hébreu a ciblé un réseau de tunnels militants palestiniens sous Gaza qu’il a surnommé « le métro ». Les responsables de la santé dans le nord de Gaza ont déclaré qu’une femme et ses trois enfants avaient été tués lors de l’opération israélienne et que leurs corps avaient été retrouvés dans les décombres de leur maison.

À la suite de l’assaut israélien, le Hamas a tiré des roquettes vers les villes d’Ashkelon, Ashdod, Beersheba, Yavne et de nombreuses communautés environnantes. Au moins une roquette a frappé directement un bâtiment dans la ville d’Ashkelon, blessant gravement un homme de 60 ans, ont indiqué les autorités israéliennes. Un autre a atterri à côté d’une voiture, l’endommageant. Certains des projectiles entrants ont été interceptés par le système de défense antimissile Dôme de fer et plusieurs ont atterri dans des zones ouvertes, où ils n’ont causé aucun dommage ni aucune blessure. Benyamin Netanyahou a insisté après cette attaque éclair de l’Etat hébreu à Gaza: « Le dernier mot n’a pas été dit et cette opération se poursuivra aussi longtemps que nécessaire afin de restaurer le calme et la sécurité dans l’État d’Israël. »

Gabriel Attal