(Crédit: DR)

Chevron ferme la plate-forme gazière de Tamar alors que le Hamas affirme avoir ciblé une installation

Le géant américain de l’énergie, Chevron, a annoncé mercredi 12 mai qu’il mettait fin aux opérations sur la plate-forme offshore de Tamar à la demande d’Israël, le Hamas ayant déclaré qu’il visait le champ de gaz naturel au milieu des combats intensifs entre Israël et le groupe terroriste au pouvoir à Gaza. « Conformément aux instructions reçues du ministère de l’Énergie, nous avons fermé et dépressurisé la plate-forme Tamar », a affirmé une porte-parole de Chevron à S&P Global. « La priorité absolue de Chevron est la sécurité de notre personnel, de nos installations et de l’environnement des communautés dans lesquelles nous opérons. » La porte-parole a ajouté: « Chevron surveille de près la situation et se concentre sur l’approvisionnement sûr et fiable en gaz au profit du marché intérieur israélien et de nos clients régionaux. »

Le ministère de l’Énergie a nié tout lien entre la fermeture et la déclaration du Hamas. Le bureau du ministre de l’Énergie, Yuval Steinitz, a indiqué qu’il avait donné l’ordre d’interrompre les opérations à Tamar mardi par « précaution supplémentaire ». « Le ministre l’a fait en vertu de son autorité, après avoir consulté des responsables de la sécurité et des experts du secteur de l’énergie », précise un communiqué du bureau de Steinitz. Son bureau a également expliqué que « diverses mesures ont été prises pour assurer la continuation de l’approvisionnement en gaz des centrales électriques des usines industrielles dans tout le pays et il ne devrait y avoir aucune interruption de l’alimentation électrique en Israël » « Tous les besoins du secteur de l’énergie sont entièrement satisfaits », a-t-il ajouté.