La Radio Juive

Plus de 850 roquettes tirées en Israël, un père et sa fille tués après un tir sur leur voiture

(Crédit: DR)

Plus de 850 roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza vers Israël au total depuis lundi après-midi. Le Hamas a affirmé avoir tiré 130 roquettes vers Tel Aviv mardi soir après avoir menacé la ville de bombardements si Israël continue « de cibler des bâtiments abritant des civils ». Les sirènes ont retenti à de nombreuses reprises dans la soirée et dans la nuit. La branche armée du Hamas affirme que le groupe terroriste a utilisé un nouveau type de missile qui a réussi à passer à travers le « Dôme de fer », le système anti missiles israéliens qui a intercepté un barrage de roquettes au dessus de Tel Aviv et du centre d’Israël. Un père, âgé de 50 ans, et sa fille de 16 ans ont été tués mardi soir à Lod après un tir de roquette. Une femme de 67 ans est également décédée d’une crise cardique à cause de l’anxiété. Une femme a été également tuée après un tir à Rishon Lezion. Deux personnes ont été blessées après un tir de roquette sur leur maison dans la région de Shpela. On compte également plusieurs blessés, dont certains dans un état grave, suite à des impacts de tirs à Holon. Le chauffeur d’un bus incendié a été grièvement blessé. Selon le Maguen David Adom (MDA), trois civils ont été blessés également après des tirs de roquettes dans le centre d’Israël.

Dans des violences à Lod entre arabes israéliens et les forces de l’ordre, un homme de 56 ans a été blessé par des jets de pierres alors qu’il se trouvait à bord de son véhicule. Deux policiers israéliens ont également été blessés un peu plus tôt à Jaffa. Un homme a été poignardé mardi soir sur le mont du Temple à Jérusalem. Une tentative d’attaque à l’arme à feu a eu lieu au carrefour de Tapuah. Aucun blessé n’est à relever côté israélien. Un terroriste a été éliminé, un autre a été évacué à l’hôpital dans un état critique. 

Les dégâts matériels suite aux roquettes sont nombreux en Israël. Une roquette du Hamas a causé l’explosion d’un oléoduc entre Eilat et Ashkelon. Des habitations à Ashkelon ont été endommagées, certaines détruites. Les écoles du pays restent fermées ce mercredi. Côté palestinien, selon le ministère de la Santé, 35 personnes sont décédées dont douze enfants et trois femmes. 233 autres ont été blessés.

Pour Tsahal, « c’est une déclaration de guerre ». Le Premier ministre, Benyamin Netanyahou, a averti mardi soir que le Hamas et les groupes terroristes du Jihad islamique palestinien « paieront un prix très élevé » pour leurs attaques. Dans une allocution donnée avec le ministre de la Défense, Benny Gantz, et le chef d’Etat-Major de Tsahal, Aviv Kohavi, a prévenu que les frappes contre les terroristes à Gaza allaient s’intensifier. Il a affirmé que « Tsahal a attaqué plus de 500 cibles, tué des dizaines de terroristes dont des commandants de premier plan parmi lesquels le chef de l’unité de missiles antichars à Gaza. Des infrastructures ont été détruites de même qu’un immeuble d’une dizaine d’étages qui abriterait des cadres du Hamas. Tsahal a abattu vingt commandos du Hamas qui prévoyaient de s’infiltrer en Israël via des tunnels terroristes.

Crédit: GPO

L’armée israélienne a affirmé avoir bombardé la maison d’un haut commandant du Hamas, Salih Dahman, utilisée pour stocker des armes. Tsahal a publié des images de la frappe, montrant le missile frappant le bâtiment dans un quartier densément peuplé, provoquant une grande explosion, apparente à partir des munitions à l’intérieur. Les résidents des communautés frontalières de Gaza ont reçu pour instruction de pénétrer dans les abris anti-bombes et les zones protégées à la suite de la frappe.

Christophe Dard

LE 12-05-21 - 09:30