(Crédit: Police israélienne)

La police en alerte face à la montée des tensions à Jérusalem

La police israélienne se préparait à d’éventuels troubles autour de la vieille ville de Jérusalem avant les prières du Ramadan vendredi après-midi, après une nuit de violents affrontements impliquant des extrémistes juifs et des Palestiniens dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est. Un certain nombre de routes entourant la vieille ville ont été bloquées par la police dès les premières heures de vendredi pour le dernier week-end du Ramadan, la police ayant déclaré que les fermetures resteraient en place jusqu’à plus tard dans l’après-midi. Selon un communiqué de la police, les forces ont été renforcées dans la ville avant l’arrivée prévue de dizaines de milliers de fidèles.

Crédit: Capture d’écran

Des tensions ont éclaté dans le quartier voisin de Jérusalem-Est de Sheikh Jarrah au cours de la semaine dernière, où des dizaines de Palestiniens risquent d’être expulsés à la suite d’une longue bataille juridique avec des juifs israéliens de droite qui tentent d’acquérir une propriété dans le quartier, ce qui est juste au nord de la vieille ville de Jérusalem. Les Palestiniens et les Israéliens se sont lancés des pierres et des chaises jeudi, avec des Palestiniens mettant le feu à la voiture d’une famille juive qui traversait la région, après quoi un juif israélien a tiré en l’air. Au moins quinze Palestiniens ont été arrêtés.

Gabriel Attal