(Crédit: DR)

Alain Fisher souhaite la levée de l’obligation du port du masque « à la fin de l’été »

Le professeur, Alain Fisher, responsable de la stratégie vaccinale française, s’est montré optimiste sur la fin du port du masque cet été. Dans un entretien au Parisien ce vendredi, il a expliqué: « L’objectif : tomber le masque à la fin de l’été !« , rappelant les deux piliers essentiels pour sortir de l’épidémie : la vaccination et les mesures physiques et de distanciation. « Si tout le monde y met du sien ; des politiques aux professionnels de santé à la population, on devrait y parvenir ».

Les vacances d’été approchent et les Français se posent des questions sur leurs destinations. Le professeur a affirmé qu’un passeport sanitaire sera nécessaire. « Un passeport sanitaire et pas uniquement vaccinal va se mettre en place« , a précisé Alain Fischer. « Il vous donnera le droit de voyager si vous êtes vacciné, que vous avez déjà eu la maladie, ou si vous disposez d’un test négatif. Et j’espère bien qu’il y aura un passeport commun pour toute l’Europe !« .

Malgré la promesse d’un retour à la vie normale, le médecin a expliqué que le virus ne disparaîtra jamais totalement. « La probabilité d’éradication est quasi-nulle. Dans l’histoire moderne microbiologique, le seul virus éradiqué, après des efforts colossaux de vaccination, c’est la variole. L’hypothèse la plus probable est (…) qu’il se comporte comme les autres coronavirus, en nous donnant de simples rhumes« . Dans ce cadre, la nécessité d’un rappel annuel de la vaccination reste le « scénario le plus probable« , « même s’il faudra attendre encore un peu » pour être fixé sur la durée d’efficacité des vaccins. « Les premières données de Pfizer et Moderna montrent qu’ils sont toujours efficaces au bout de six mois« , a-t-il assuré.

Gabriel Attal