(Crédit: unité Hatzalah)

Méron: les organisateurs ont ignoré un rapport de sécurité majeur avant la catastrophe

Les organisateurs du pèlerinage a mont Méron, ayant fait 45 morts et plus de 150 blessés, semblent avoir ignoré une sûreté majeure sur le site religieux, émise à peine huit jours avant la catastrophe. Le rapport des services nationaux d’incendie et de sauvetage, vu par Ynet, exigeait que deux voies distinctes soient préparées pour réglementer le passage des personnes dans et hors du complexe de Toldos Aharon, où la bousculade meurtrière s’est produite. Le rapport précisait que si le nombre de fidèles dans l’enceinte devait dépasser 9 000, quatre passages à l’intérieur et à l’extérieur de l’enceinte seraient nécessaires. Lors des festivités de la semaine dernière, il n’y avait qu’un seul passage ouvert. Les services nationaux d’incendie et de sauvetage sont responsables par la loi des règles de sécurité dans les événements de masse organisés en plein air et ses responsables envoient leur rapport au groupe Hassidic Toldos Aharon, qui était responsable des festivités sur l’enceinte, et à leur représentant Zvi Heller.

Dans le rapport de quatre pages, les responsables des incendies et des secours ont détaillé des dizaines de mesures à prendre pour protéger l’enceinte avant l’événement. Outre les restrictions de sécurité incendie et les équipements de lutte contre l’incendie qui doivent être en place, le rapport spécifie les voies d’évacuation d’urgence qui doivent être préparées, y compris « une route adéquate pour l’utilisation des véhicules d’urgence qui doit être dégagée de tout obstacle ». Le rapport a désigné les organisateurs de l’événement comme ceux qui sont responsables du respect des exigences écrites.

Gabriel Attal