(Crédit: DR)

Daniel Rouach: « Thierry Breton souhaite exclure Israël et d’autres pays de l’Europe spatiale »

Dans la chronique High-Tech présentée tous les lundis par Daniel Rouach à 7h05, dans le Morning de Radio J au micro d’Ilana Ferhadian, le président de la chambre du commerce et de l’industrie Israël-France, revient sur la coopération israélo-européenne. 

Daniel Rouach se penche sur le cas de Thierry Breton, le commissaire européen et les rumeurs selon lesquelles il souhaiterait que les Israéliens soient exclus de la recherche européenne : « En fait, ce sont plus que des rumeurs. Thierry Breton souhaite exclure Israël et d’autres pays de l’Europe spatiale. » Cette initiative de la Commission européenne, menée par Thierry Breton, vise à exclure en plus d’Israël, la Grande-Bretagne et la Suisse des projets spatiaux et quantiques pour des raisons de sécurité. « C’est une histoire complètement folle ». La Commission européenne est en train d’établir des lignes directrices pour les projets de recherches de  l’UE au cours des prochaines années. 

Selon des sources d’Israël Valley, la position de l’exécutif européen, qui selon certaines sources écarterait Israël des projets spatiaux, est considérée comme une tentative de renforcer l’autonomie stratégique de l’Union. Un nouveau concept encouragé par la France,  en réponse à l’influence dominante des Etats-Unis et de la Chine. « C’est très simple : Thierry Breton sait que les Etats-Unis et la Chine sont très proches d’Israël et veut isoler Israël de l’Europe ». Berlin s’est fortement prononcé contre ce plan et a même appelé la pleine participation d’Israël à des projets quantiques et spatiaux d’une valeur de plusieurs milliards d’euros. Ce matin, le gouvernement israélien va nommer un nouveau ministre de l’industrie et de la high-tech dont son dossier numéro un sera de défendre Israël face à l’Union européenne.

Le deuxième sujet d’actualité high-tech : le groupe français Thalès en Israël. Selon Daniel Rouach, « il y a une très forte présence mais elle est très discrète », même si un immense bâtiment sur la route entre Tel Aviv et Haïfa, est visible. Il s’agit d’un groupe d’électronique spécialisé dans l’aérospatial, le transport  terrestre, la défense , la sécurité et dont le siège se trouve à la Défense. Il est présent dans 80 pays, emploie 80 000 personnes dans l’industrie aéronautique. 

Depuis 12 ans, le groupe Thales a acquis CMT Medical, qui fabrique des systèmes de numérisation pour appareils radiologiques par rayon X. Plus important encore, le groupe a acquis la société Gemalto, acteur dans la sécurité numérique et qui depuis deux ans est devenue une activité mondiale de Thales. Le groupe est en coopération avec Israël Aerospace Industries,  dans le domaine du drone et a également annoncé d’autres accords avec Israël autour du satellite Amos 4. 

L’influence d’Israël est aussi très présente dans le domaine du cyber. Autour de la cyberdéfense, il va y avoir un campus cyber où 60 sociétés seront intégrées. Selon Daniel Rouach : « Le campus est très très influencé par la culture israélienne en matière de cybersécurité. »

Lucie Claudon