(Crédit: capture d'écran YouTube)

Ilan Greilsammer: « Les tensions actuelles entre Juifs et Arabes vont encore durer quelques jours »

Ce lundi matin, dans sa chronique à 9h07, Ilan Greilsammer, professeur de sciences politiques à l’Université Bar Ilan, sur Radio J, au micro d’Ilana Ferhadian, parle de la situation sécuritaire tendue en Israël. 

Jeudi 22 avril, 120 personnes ont été blessées à Jérusalem, dans des heurts entre Palestiniens et juifs d’extrême droite. Pas moins de 36 roquettes ont été tirées depuis le territoire palestinien sur les localités israéliennes de la région. Selon Ilan Greilsammer, ce regain de tensions entre les Juifs et les Arabes est certes lié à cette pluie de missiles, mais probablement aussi à la fermeture des escaliers menant à la porte de Damas, par la police.

Ces tensions surgissent d’ailleurs chaque année au moment du ramadan. Elles sont aussi liées aux élections palestiniennes qui doivent avoir lieu le mois prochain. « On ne sait pas si les habitants à l’est de Jérusalem pourront y participer« . 

Tous ces éléments forment un « cocktail détonnant », mais qui vont finir par se tasser, selon les pronostics d’Ilan Greilsammer. Ces affrontements seraient surtout incités par le Hamas, qui a des vues très précises sur la Judée-Samarie.

Concernant la crise politique qu’Israël vit en ce moment, Benyamin Netanyahou a proposé à Benny Gantz de former un gouvernement de rotation dans lequel le ministre de la Défense serait d’abord Premier ministre. Il ne lui reste plus beaucoup d’alternatives, « on ne voit vraiment pas comment il y arrivera dans la situation actuelle« , d’autant qu’il se trouve dans la dernière semaine de son mandat proposé par le Président Reuven Rivlin. Ilan Greilsammer pense qu’à l’annonce de l’échec de la formation d’un nouveau gouvernement, le Président confiera probablement la Constitution à Yaïr Lapid ou à la Knesset.

Lucie Claudon