(Crédit: DR)

L’Agence américaine du médicament suspend le vaccin Johnson & Johnson

Les États-Unis ont suspendu l’utilisation du vaccin contre le coronavirus Johnson & Johnson après que six femmes qui ont reçu le vaccin ont développé des caillots sanguins, dont l’une est décédée. L’Agence américaine du médicament (FDA) a annoncé ce mardi la suspension de l’utilisation du vaccin, citant le « type rare et grave de caillot sanguin ». « La sécurité des vaccins est une priorité absolue pour le gouvernement fédéral, et nous prenons très au sérieux tous les rapports de problèmes de santé suite à la vaccination COVID-19 », a écrit la FDA sur Twitter.

« À l’heure actuelle, ces événements indésirables semblent extrêmement rares », a souligné l’organisation. « Le CDC convoquera mercredi une réunion du Comité consultatif sur les pratiques d’immunisation (ACIP) pour examiner plus en détail ces cas et évaluer leur importance potentielle. La FDA examinera cette analyse tout en enquêtant également sur ces cas. »

« Tant que ce processus ne sera pas terminé, nous recommandons cette pause. Ceci est important pour garantir que la communauté des prestataires de soins de santé est consciente du potentiel de ces événements indésirables et peut planifier en raison du traitement unique requis avec ce type de caillot sanguin », a indiqué la FDA. La FDA tiendra une conférence de presse sur la question à 10h, heure locale. Environ sept millions d’Américains ont reçu le vaccin Johnson & Johnson.

Gabriel Attal