(Crédit: DR)

43 militaires et civils ont été tués depuis le dernier Yom HaZikaron en Israël, 23 928 au total

Quarante-trois soldats et civils ont été tués depuis le dernier Yom HaZikaron et le nombre total de victimes de guerre israéliennes s’élève à 23 928, selon les chiffres publiés ce vendredi par le ministère de la Défense. Depuis le dernier Yom HaZikaron (jour du Souvenir), 112 nouveaux noms ont été ajoutés à la liste de ceux qui sont morts en défendant le pays depuis 1860. Quarante-trois étaient des soldats israéliens, des policiers et des civils, et 69 étaient des anciens combattants handicapés décédés des suites de complications causées par des blessures subies pendant leur service. Les chiffres incluent tous les soldats et policiers décédés au cours de leur service au cours de l’année écoulée, notamment à la suite d’accidents, de suicides ou de maladies. Yom HaZikaron commencera mardi soir en Israël avec la sirène traditionnelle qui retentira dans tout le pays.

Gabriel Attal