(Crédit: DR)

Les Etats-Unis restaurent l’aide aux Palestiniens avec plus de 200 millions de dollars envoyés

Le gouvernement américain a annoncé mercredi après-midi qu’il restaurait l’aide économique de 150 millions de dollars à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA), l’organisme des Nations Unies chargé de soutenir les réfugiés palestiniens. « Les États-Unis sont heureux d’annoncer qu’en travaillant avec le Congrès, nous prévoyons de redémarrer l’aide économique, au développement et humanitaire des États-Unis pour le peuple palestinien », a déclaré le secrétaire d’État américain Antony Blinken dans un communiqué. Sous l’administration de l’ancien président américain Donald Trump, Washington a en grande partie mis fin au financement de l’Autorité palestinienne et de l’UNRWA, qui gère un réseau de programmes éducatifs et médicaux pour les réfugiés palestiniens à travers le Moyen-Orient.

Outre la reprise du financement de l’UNRWA, le programme d’aide prévu comprend 75 millions de dollars d’aide économique et de développement en Cisjordanie et à Gaza, 10 millions de dollars pour des programmes de consolidation de la paix par le biais de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et 40 millions de dollars d’aide à la sécurité. Le président de l’Autorité Palestinienne (AP), Mahmoud Abbas, a salué la reprise de l’aide, ainsi que « l’engagement de Biden en faveur de la solution à deux États comme base de résolution du conflit israélo-palestinien ». Le Premier ministre de l’AP, Mohammad Shtayyeh, a indiqué qu’il espérait que le renouvellement de l’aide n’était qu’une étape vers le dégel des relations des Palestiniens avec les États-Unis.

Israël a averti l’administration Biden que sa décision ne ferait qu’aider à perpétuer le conflit. « La position d’Israël est que l’organisation dans sa forme actuelle perpétue le conflit et ne contribue pas à sa résolution », a lancé le ministère des Affaires étrangères.

Gabriel Attal