(Crédit: GPO)

Reuven Rivlin désigne Benyamin Netanyahou pour former le prochain gouvernement

Le président israélien, Reuven Rivlin, a chargé ce mardi midi le Premier ministre Benyamin Netanyahou de former un nouveau gouvernement. Reuven Rivlin a annoncé qu’il avait décidé d’accorder à Netanyahou un mandat pour le poste de Premier ministre, à la suite de consultations avec des représentants des partis de la 24e Knesset entrante.

Les résultats des consultations, qui étaient ouvertes à tous, me portent à croire qu’aucun candidat n’a une chance réaliste de former un gouvernement qui aura la confiance de la Knesset », a déclaré Rivlin lors de l’ouverture de son annonce mardi après-midi. «En fait, si la loi me le permettait, je rendrais la décision aux représentants du peuple, à la Knesset. Mais comme je l’ai dit, je ne peux pas le faire conformément à la loi. Dans la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui, la loi m’oblige à confier à l’un des candidats la formation d’un gouvernement. « 

« Après avoir consulté les représentants de toutes les factions à la Knesset, l’image suivante est apparue: 52 députés ont demandé que je confie au député Benjamin Netanyahu la formation d’un gouvernement. 45 députés ont demandé que je confie au député Yaïr Lapid la formation d’un gouvernement. 7 députés a demandé que je confie au député Naftali Bennett la tâche de former un gouvernement. 16 députés ne m’ont fait aucune recommandation. » Netanyahou, a poursuivi Rivlin, a « une chance légèrement plus élevée » de pouvoir former un gouvernement, ainsi le président est obligé de se tourner vers lui avec le mandat. Lundi, Rivlin a rencontré des représentants des 13 partis à la Knesset entrante et a reçu leurs recommandations pour le poste de Premier ministre.

« Dans cette situation et en l’absence d’autres options, j’ai reçu ma décision conformément à la carte des recommandations, ce qui indique une chance légèrement plus élevée pour le député Benjamin Netanyahu de former un gouvernement », a indiqué Rivlin. Netanyahu dispose désormais de 28 jours pour tenter de constituer une coalition et peut demander une prolongation de deux semaines à Rivlin, qui a la possibilité de confier la tâche à quelqu’un d’autre si aucun gouvernement n’est formé. Le plus ancien dirigeant d’Israël, au pouvoir consécutivement depuis 2009, est également confronté à la tâche difficile de sortir d’une impasse politique sans précédent et de recruter suffisamment d’alliés pour une coalition au pouvoir.

Le chef du parti Yesh Atid, Yaïr Lapid, a rapidement réagi à cette annonce du président Rivlin, exprimant son désarroi: « Le président a rempli son obligation et n’avait pas le choix, mais le choix du mandat à Netanyahou est un signe embarrassant de honte qui ternit Israël fait honte à notre statut d’État respectueux des lois. »

Gabriel Attal