(Crédit: DR)

Les Etats-Unis prudents sur la question de Jérusalem-Est capitale d’un futur Etat palestinien

Le porte-parole du département d’État américain Ned Price a esquivé lundi 5 avril la question de savoir si l’administration Biden considérait Jérusalem-Est comme la capitale d’un futur État palestinien. Ned Price a également refusé de dire si les États-Unis rétabliraient le financement de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA) pour les réfugiés palestiniens. Il a également précisé qu’aucune discussion de haut niveau n’avait eu lieu entre les responsables américains et l’Autorité Palestinienne depuis que le président Joe Biden est entré en fonction le 20 janvier. Biden a été prudent quant à certaines de ses positions vis-à-vis du conflit israélo-palestinien, mais a offert des éclaircissements la semaine dernière en publiant ses rapports nationaux 2020 sur les droits de l’homme, dans lesquels il a confirmé la déclaration de 2017 de l’administration Trump selon laquelle Jérusalem était la capitale d’Israël. Il n’a pas mentionné si Jérusalem-Est était ou non la capitale d’un futur État palestinien, même si l’administration Biden a clairement indiqué qu’elle soutenait une résolution à deux États du conflit israélo-palestinien. Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a également précisé que l’ambassade américaine resterait à Jérusalem. 

Gabriel Attal