(Crédit: DR)

L’administration Biden précise considérer la Judée-Samarie comme occupée

L’administration Biden a précisé mercredi qu’elle considérait la Cisjordanie comme un territoire occupé, mais a esquivé la question de savoir si elle considérait que les colonies étaient illégales. « C’est un fait historique qu’Israël a occupé la Judée-Samarie, Gaza et le plateau du Golan après la guerre de 1967 », a déclaré mercredi à Washington le porte-parole du département d’Etat américain Ned Price.

La question a été soulevée après que l’administration Biden a publié mardi les rapports nationaux 2020 sur les pratiques en matière de droits de l’homme. Il s’agit du premier des rapports annuels publiés depuis l’entrée en fonction du président américain Joe Biden en janvier 2021. Le rapport confirmait les mesures prises par la précédente administration Trump, qui avait à la fois reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël et la souveraineté israélienne sur les hauteurs du Golan. Il a également maintenu en place un changement de description apporté au rapport par l’ancien président américain Donald Trump, dans lequel il a remplacé l’expression « Israël et les territoires palestiniens occupés » par « Israël, Judée-Samarie et Gaza ». Mais dans le rapport, l’administration Biden a réintroduit le mot « occupé » pour décrire la prise de territoire par Israël pendant la guerre des Six jours de 1967. Interrogé par un journaliste sur la question de savoir si les États-Unis considéraient qu’Israël occupait la Judée-Samarie, Price a affirmé que c’était le cas.

Gabriel Attal